1b

L'HOMME DE NEANDERTAL ETAIT-IL UN PLAISANTIN ,!?!

Ne pouvait il pas être aussi un artiste!!!

Ce qui au départ apparait comme une simple plaisanterie s'avère en fait ,

après examen, être un sujet sérieux par le travail de taille avéré(..dérangeant certes pour certains... mais indéniablement artefact) à propos d'un objet avec de singulières rectifications ce qui le rend inclassable et suscite bien des interrogations... ...c'est dans cet esprit que la question sera traitée...

neandertal

venusdr

La pièce étudiée ici a été récoltée sur le site préhistorique de WIMEREUX où on été trouvés de nombreux outils du PALÉOLITHIQUE  ancien, avec d'autres nucléus de formes bizarres qui pourraient être des proto- sculptures représentant, avec l'aide de la forme initiale du nucléus, des têtes d'animaux ( Pour situer le niveau de vraisemblance de l'hypothèse abordée ici , et ne pas confondre ce sujet avec les "pierre figures " imaginaires du siècle dernier, voir les 3 autres sites bas de page) .

        Devant ce silex d'apparence bizarre, mais indubitablement taillé par un homo ,de nombreuses questions viennent  à l'esprit: Pourquoi cette forme pour quel usage possible? , ces traces d'éclats hétéroclites inutilisables sans valeur, ce choix d'une pierre tarabiscotée d'une maniabilité comme outil pas évidente ,avec les bases rectifiées pour qu'elle tienne en équilibre verticalement?? .L'hypothèse outil est est vite écartée et si on pense en forme d'art on n'imagine pas à  quel animal ça  peut ressembler.

Surgit , après des décennies de réflexion infructueuse ,  vu sous un certain angle , sans être un obsédé sexuel comme aurait pu nous en accuser l'abbé BREUIL ,  l'idée d'un derrière humain ce qui au départ parait absurde,saugrenu, et fait naturellement sourire d'incrédulité mais après de nombreuses réflexions pour trouver la faille ,en considérant la somme d'indices incontournables convergents et inattendus , non seulement on ne trouve aucun argument décisif qui interdise une telle hypothèse  mais l'idée au contraire ne fait que se renforcer et invite à considérer cette plaisanterie, ( au départ incongrue , loufoque voire débile en préjugé habituel des années 70 concernant NEANDERTAL et prédécesseur immédiat  que rien ne vient plus justifier s'agissant d'une œuvre humaine abondamment taillée )  comme logiquement  possible et plausible. pour ne pas dire la plus probable.

 Il est à noter que toutes les vénus répertoriés ont été identifiées comme telles et définies par leurs formes  et l'emplacement de leur découverte. Ici la forme est vague seul le travail humain indéniable et abondant fait supposer une intention précise  qui guide  le tailleur du début à la fin de l'élaboration relativement complexe de l'objet dont la forme tout de mème évoque les premières Venus telle celle de HÖTE FELLS  (voir plus bas)

.Il est d'ailleurs très possible qu' à l'origine ce ne soit qu'une plaisanterie d'homo....après tout on ne sait rien de son humour.... ........Le terme "VENUS" est peut être.... inapproprié ......

Il faut garder à l'esprit que la préhistoire n'est qu'un ensemble de probabilités plus ou moins étayées mais ici voici présenté un ensemble cohérent de réalités visibles , indiscutables.....quelle en est la signification la plus probable à défaut de certitude qu'on n'aura jamais....??


VENUSA

venush

ven aur

A gauche vénus de HÖHTE FELLS (Jura souabe en Allemagne du nord ) en ivoire de mammouth , datant de 35 à 40000 mille ans

Taillée par l'homme:

poids 1,750 kg hauteur 14cm plus grande largeur 13,5cm

Ce n'était pas un prix de ROME .....

La première interrogation qui vient à l'esprit devant ce silex, est pourquoi ce choix d'un silex avec ces deux appendices qui déterminent un vide entr'eux.Si le but était de donner absolument cette forme évidée au milieu ce choix s'imposait et jouait le rôle de "déclencheur. Il est quasi impossible de faire un trou dans un silex sans le fendre totalement. On peut donc suspecter avant tout un intérêt du tailleur pour la forme "inspiratrice'' du silex qui a pu " déclencher" chez lui la volonté de l'aménager en tronc humain.
On peut compter les traces d'au moins 17 impacts d'éclats cohérents ( se recoupant en partie les uns les autres d'un angle sensiblement égal ) situés à l'arrière et sur les cotés, le tout exécuté au percuteur massif ce qui a donné des éclats courts et épais (Clactonien typique) qui n'étaient pas le but poursuivi, apparemment il s'agit d'enlever de l'épaisseur à certains endroits pour donner une forme et tenter d'établir une symétrie approximative des 2 appendices part rapport à la verticale du milieu de la pièce. Techniquement pour un homo capable de fabriquer un biface cette réalisation devait être un amusement , encore que question symétrie il apparait une fois de plus qu'il n'était pas très doué.....ou était moins regardant que son collègue tailleur de bifaces....

Qu'a t-il voulu sculpter ??

venuse.jpg

DSCN2190

venusdr

Deux plans de frappes, photo ci-dessus, créés en sectionnant les appendices permettent à la pièce de rester stable quand on la pose verticalement. Leur rôle en plus a consisté à faciliter la taille des "cuisses" en dirigeant les impacts verticalement ce qui évitait le risque de rupture à la jonction. Notez l'épaisseur de la patine qui a sauté par endroit

A noter à gauche de la photo, à hauteur de la "ceinture" le creux créé par un enlèvement latéral qui vient établir un semblant de symétrie par la verticale du milieu avec le creux naturel de droite, respect de la loi de frontalité? c'est logique si l'on veut représenter un corps humain . Voir photo de droite pour le profil.

Légère hypertrophie des fesses ( stéatopyge ) Constater le "rabotage" évident de la hanche .

Il y a là un certain nombre d'éléments qui montrent un schéma opératoire vers un but précis

On peut voir deux retraits, un sur l'aine gauche, trois traces d'impacts( 2 ) et un sur

le ventre ( 1) .Une bosse naturelle en haut à droite de la photo peut représenter le sein gauche A gauche ( 3;6;7) sept impacts d'enlèvements déterminent une pointe arrondie qui évoque le sein droit.

venush

pologne

Ces éclats retaillés sont considérés comme des représentations de VENUS en POLOGNE.Le profil est le mème.voir le site magnifique

http://www.republika.pl/nihilum/index.html

Ci dessous deux autres pierres présentées officiellement comme VENUS anciennes , avec une réticence prudente qui traduit l'embarras des scientifiques .

tartan.jpg

a gauche petit galet de roche volcanique qui semble avoir été retouché pour ressembler à une vénus
habitat acheuléen de BEREKHAT ISRAEL
RAM datant de 280000
ans
a droite venus de TANTAN MAROC estimée vieille de 400.000ans.

tartan.jpg

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

DEUX TÈTES "HUMANOÏDES"

                       AUTRES  BIZARRERIES  AMÉNAGÉES ??

Seule certitude ces silex ont été partiellement taillés , chacun y verra ce qu'il veut bien y voir...amusement ou hasard du travail  d'un nucléus ou choper personnalisé.

   La forme initiale du silex aurait pu vraisemblablement être le moteur principal qui aurait provoqué l’idée de le faire ressembler à une caricature d’humanoïde, les deux creux naturels, déclencheur, bien placés évoquant des yeux. Le « profil gauche» est abondamment taillé pour le rendre symétrique au droit et pour finir d' évoquer une pointe, nez ou museau.

On se trouve artistiquement probablement dans le même registre que la « VENUS », un amusement (?) dicté au départ par la forme évocatrice bizarre du silex , retouché par une vingtaine d'impacts "planifiés"   11 x 9 x10 cm

teteh

tetehb

TETEOLDW

coté gauche vu de l'arrière ( ci dessus g.) taillé,une dizaine d'impacts, pour rétablir un semblant de symétrie en enlevant de l'épaisseur.

Comparer avec la pierre trouvée à OLDUVAY par Mary LEAKEY (droite) et qui date de 1800000 ans.considérée comme artefact non utilitaire . Si on  prête à l'homme la possibilité d'être déjà sensible à l'apparence d'un silex il y a 1.800.000 ans (à droite) il n'y a aucune raison qu'il ne le soit plus à acheuléen et le fait qu'il soit capable de donner l'apparence d'une tète a partir d'un simple silex ne devrait étonner personne.

     _________________________________________________________

Ci dessous un autre choping du mème registre

    à allure de tête humanoïde de forme générale et de dimensions identiques ( de face, gauche , droite) .Nous constatons  3 enlèvements particulièrement  profonds , traces d'éclats d'entame de 3 à 4 cm de long ,avec un conchoïde de 5 à 8 mm d'épaisseur ,( le tailleur est un "cogneur patenté" qui ne rechigne pas à l'effort ) , signes évidents d'une volonté bien déterminée et d'une connaissance empirique parfaite des réactions du silex à la violence des coups.Comme outil on ne saisit pas un usage particulier et la nécessité de l'épanneler ,...porte outil avec trois encoches,?..percuteur ? difficile à manier et les impacts sont tangents aux surfaces .,??? Simple fantaisie de Neandertal désœuvré , défoulement rageur,percuteur mal employé, gestes inutiles, on est bien proche de sculpture.

face

gauche

coté d

AUTRE REPRÉSENTATION POSSIBLE DE TÈTE HUMAINE,??

tetea.jpg

TH.1

C'est la forme naturelle de la pierre qui aurait pu donner l'idée à l'homo de l' '' arranger " pour accentuer la ressemblance en arasant quelques bosses au niveau des joues, de la mâchoire et de l'oreille .

Ci dessous vue de face avec quelques éclats de fabrication d'outils et un percuteur.Le menton est carrément sculpté dans la masse par un arasement qui sert de plan de frappe suivi de 3 enlèvements perpendiculaires .patine bleutée virant vers le blanc.

  Cette pierre, collectée au départ comme nucléus à lames , a été trouvée à Wimereux sur le site de la ROCHETTE ( à 1 km 5 de la Pointe aux oies ) avec un grand nombre d'éclats épais et de pointes grossièrement taillés. Ce site estimé moustérien a déjà fourni au début du 20ème s. un outil ressemblant à une masse qui pouvait être emmanchée. Ce site depuis a été détruit par la mer.

Dscn1249

=======================================

Ne pas confondre les pièces décrites plus haut avec le genre de pièce ci-dessous qui n'est qu'un vulgaire caillou de forme naturelle( lusus naturae) qui ne doit rien à une action humaine.

CETTE PIERRE N'EST PAS TAILLÉE!!

this is not carved flints

                                 (ni à WIMEREUX ni ailleurs.....!!!!!)

(Nor wimereux or elsewhere !!)

Do not confuse the pieces described above with this kind of uncut and natural pebbles

pierfig

=======================================

Conclusion temporaire.......

              Citations de base de P BAHN* :(La recherche hors série de nov.2000 « La naissance de l’art » dans   le berceau de l’art…. »)

                                                   " C’est l’histoire de la recherche qui est en cause…..puisqu’il est inconcevable que l’ « art » ait pu exister avant l’homme moderne…Cela ne vaut tout simplement pas la peine de le chercher là ou il ne se trouve pas »

! C’est un phénomène classique de cette discipline, qui fonctionne sur la règle du « il faut le croire pour le voir »….

  On est en train de réexaminer des collections anciennes de matériel antérieur au paléolithique supérieur et on y découvre des objets d’art qui avaient jusque-là ignorés ou n’avaient pas été vus tout simplement parce qu’ils n’auraient « pas du » ou « pas pu » être là « les néandertaliens d’EUROPE on bien eu une production artistique propre ; ils n’ont pas simplement copié les hommes modernes"


Si cet exposé vous a intéressé vous avez l'opportunité de voir d'autres curiosités de travail humain du mème genre et tout aussi documentées et intrigantes .

: http://CLACTONIENWIMEREUX.monsite-orange.fr

http://NUCLEUSENIGMA.monsite-orange.fr

site sur le phénomène des pierres figures:

http://silexartistiques.monsite-orange.fr

..... vos commentaires bienvenus , des demandes de précisions supplémentaires à .......... charles.belart@orange.fr

compteur.js.php?url=qOgA06Vo0aM%3D&df=9Y